Nutralica Healthcare Institute

Vitamine B6

Regroupement en fait de 3 formes vitaminées : la pyridoxine, le pyridoxal, la pyridoxamine, la vitamine B6 a un rôle de coenzyme de transfert sous forme de pyridoxal phosphate.

Dans la nutrition, elle se trouve surtout sous forme de pyridoxine dans les végétaux, et sous forme de pyridoxal phosphate dans aliments du type : foie, viande, poissons,

La vitamine B6 participe à de nombreuses réactions métaboliques fort importantes :

    • avec les transaminases.
    • dans les réactions de désamination des acides aminés, aboutissant à la formation de NH3
    • avec les décarboxylases sur les acides aminés pour former une amine biogène.
    • dans la transformation du TRP en vitamine B3 ou en sérotonine.
    • dans le métabolisme du glycogène pour le transformer en glucose.

Elle participe donc à de nombreuses opérations du métabolisme. La PLP intervient à différentes étapes du métabolisme, dans les divers compartiments cellulaires et dans tous les tissus de l’organisme des protéines, à la synthèse des neurotransmetteurs, à la synthèse de la taurine. La PLP est également le cofacteur d’enzymes qui régulent la transformation d’homocystéine en cystéine et qui participent à la biosynthèse de l’hème. Les oestrogènes sur-utilisent la B6 (syndrome pré-menstruel) car elles sont catabolisées dans le foie grâce à la B6. Les dépressions sous pilule de ce fait pourraient être soignées avec la B6. Elle augmente la production de T3 et T4. Au niveau cutané, on retiendra sa participation dans le métabolisme des acides aminés soufrés méthionine et cystéine.

La vitamine B6 intervient dans le métabolisme des protéines, glucides et lipides. Elle est le cofacteur de plusieurs enzymes métaboliques. La vitamine B6 est nécessaire à l’assimilation du magnésium et l’absorption des acides amines. Elle stimule le système immunitaire et elle a un effet antioxydant.Elle participe à la production d’insuline, d’hémoglobine et de certains anticorps et de la régulation de la construction de tissus. La vitamine B6 est synthétisée chez l’homme de manière endogène par les bactéries de la flore intestinale, mais la quantité produite par celle-ci étant insuffisante pour couvrir les besoins quotidiens de l’organisme. Il est donc indispensable d’en consommer quotidiennement par le biais de l’alimentation et/ou de la supplémentation.

Des études montrent que le côlon irritable peut créer l’hyperhomocystéinémie. La prise de vitamine B6 ainsi que celle d’acide folique, de vitamine B12 et de bétaïne, abaisse l’hyperhomocystéinémie. La diminution de la concentration d’homocystéine plasmatique lors des traitements par la vitamine B6 explique, au moins partiellement, son effet protecteur contre le développement des lésions athéromateuses chez les malades ayant une hyperhomocystéinémie modérée.