• Accueil
  • Les minéraux
  • Monomethyl Silanetriol

Monomethyl Silanetriol

Le silicium organique est présent partout dans le corps humain. On le trouve dans différents organes et glandes - poumons, rate, foie, coeur, cerveau, pancréas, surrénales... L'organe de la peau et ses dérivés (ongles, cheveux) contiennent du silicium organique en proportion significative. Il est présent au sein des os et des cartilages, du cristallin, des parois vasculaires, de l'émail des dents. On le trouve aussi dans toutes le cellules du corps humain en quantités variables selon la localisation : il facilite ou rétablit les échanges électriques au niveau de la membrane cellulaire. Le silicium organique est aussi un précieux constituant du tissu conjonctif, tissu corporel le plus abondant dans le corps dont la fonction est d'assurer jonction et soutien : le cartilage, les tissus osseux, les tissus adipeux, les tissus vasculaires, le sang sont des tissus conjonctifs. Le tissu conjonctif entoure également les fibres musculaires, compartimente les lobes des poumons, les ventricules du coeur... Au sein du tissu conjonctif, le silicium induit ou régule la multiplication des fibroblastes, ceux-ci étant responsables de la formation des fibres de collagène et d'élastine gérant souplesse et élasticité. Si l'on considère son rôle de soutien et de résistance aux agressions, son rôle dans la croissance ou dans la régénération, ainsi que son interaction avec d'autres éléments, force est de constater qu'il est un acteur important du vivant.

L'homme possède à la naissance une certaine quantité de silicium organique. Cette quantité diminue avec le vieillissement, et ce de façon irréversible. Arrivé à l'âge adulte, l'homme à utilisé plus de 80% de son silicium organique. De plus, il n'a pas de lieu de stockage dans le corps. Il est directement lié à l'apport quotidien. Chez la femme, cette perte commence vers 35 ans pour atteindre son maximum à la ménopause.

Le silicium est le co-facteur de la prolyl-hydroxylase. Il assure la cohésion du collagène, des glysaminoglycanes et des polyuronides (acide hyaluronique, chondroïtine sulfate, etc…) et, sous-forme organique de silanol, est un antioxydant protecteur tissulaire, il procure aux lipoprotéines membranaires une configuration qui les rend plus résistantes à l’action oxydante des radicaux libres.

Propriétés physiques / Effets bénéfiques : Le silicium intervient dans le processus dit de calcification ou minéralisation. Cette calcification ne peut avoir lieu qu’en présence de fibres collagène dont le silicium est l’un des principaux agents. L’arthrose et l’arthrite proviennent entre autres d’une diminution des fibres collagènes au niveau articulaire, particulièrement sur les sites à forte pression ce qui entraîne des inflammations du fait de l’accentuation des frottements. Le silicium peut être un appoint précieux aux traitements spécifiques.

Le tissu musculaire squelettique, qui est attaché d’une part aux os, mais également à la peau et aux fascias profonds, est composé de fibres collagène très riches en silicium qui leur assure souplesse et élasticité. Ces fibres composent également les tendons. En se contractant, le muscle tire sur les tendons qui eux-mêmes agissent sur le squelette. Le silicium contribuera dans ce cas à la souplesse et la mobilité.

Les disques intervertébraux ont un rôle d’amortisseurs. Essentiellement composés de tissus cartilagineux ils peuvent contenir jusqu’à 100 grammes de silicium par kilo de tissu frais. Le capital de silicium diminuant avec l’âge, il est nécessaire de disposer d’un apport extérieur.

Copyright Nutralica 2002 - 2019 | Mentions Légales | Politique de confidentialité

Ce site n'est pas un site médical. Les informations ne peuvent en aucun cas se substituer à une consultation chez un professionnel de la santé